Emot-ions

Search
Close this search box.

L’obsession amoureuse, quand l’amour devient une souffrance dévorante

Www.emot-ions.com
jeune femme épiant l'objet de son amour. www.emot-ions.com

L’éclosion 

Lorsque l’amour nous submerge, nos pensées s’inclinent naturellement vers l’objet de notre affection. Alors que cette inclination se métamorphose en souffrance dévorante, la situation nous échappe. 

Si tomber amoureux est une expérience exaltante pour certains, elle peut se muer pour d’autres en un véritable tourment. À première vue, les tourbillons émotionnels et les projections avec l’être aimé semblent être des perspectives prometteuses. Mais, que se passe-t-il quand l’on arrive à un stade au cours où cet « amour » se transforme en obsession envahissante ? 

Dans notre quête de compréhension, nous allons tenter d’explorer le phénomène de l’obsession amoureuse,  analyser cette phase spécifique et regarder quelques stratégies pour essayer de ne pas y laisser trop de plumes.

 

Jeune femme obsédée par l-être aimé, incapable de faire quoi que ce soit d'autre.  www.emot-ions.com

 

Un Regard Approfondi

Tout d’abord, avant de pénétrer les arcanes de ce sujet, nous allons voir ensemble en quoi cela consiste. 

L’obsession amoureuse, comme toute forme d’obsession, découle d’un dysfonctionnement émotionnel. Des pensées récurrentes et automatiques envahissent la sphère cognitive. D’un point de vue neurologique, des distorsions cognitives et des erreurs de jugement se manifestent. La réalité cède le pas à la subjectivité.

Elle se caractérise par une souffrance obsédante, où toute l’attention se concentre sur l’être aimé. En général, elle surgit en réponse à des difficultés, réelles ou perçues, dans le domaine des relations amoureuses et des liens affectifs, notamment en cas de distance géographique ou de rupture.

 

Signaux d’alerte 

Divers facteurs sont associés à l’obsession amoureuse, comme :

Images et récits persistants, palpitations qui surviennent à la simple pensée de l’être aimé, rêves et cauchemars,  difficulté à se défaire des pensées obsédantes qui tournent en boucle.

Dans ce cadre, toutes les conversations tournent autour de la personne objet de tous nos tourments. S’il est normal de partager avec ses proches ses sentiments pour une personne qui a conquis son cœur, ne parler que de cette personne et être en grande souffrance par rapport à son absence est un signal à prendre en compte.

Au début, vos proches essaieront de partager leurs expériences et leurs conseils pour vous aider à naviguer dans les méandres de l’amour et à discerner une éventuelle unilatéralité de la relation. Mais au bout d’un certain temps, lassés de vos rengaines ils vous conseilleront peuvent être, le plus préférable à faire, d’en parler avec un professionnel,  afin d’exprimer vos préoccupations et obtenir le soutien nécessaire.

 

Jeune femme parlant inlassablement à ses amis de l-objet de son désir.  www.emot-ions.com

 

Les Origines 

L’obsession amoureuse peut être déclenchée par diverses situations. Au-delà d’une rupture unilatérale, où l’une des parties prend la décision, il arrive qu’une personne se fixe sur un ancien partenaire.

L’obsession amoureuse ne se déclenche pas uniquement suite à une rupture, elle nécessite un contexte psychologique et relationnel particulier. En filigrane de cette obsession se dessine la peur d’être abandonné, la crainte de ne pas être digne d’être aimé. Les pensées obsessionnelles viennent remplir un vide existentiel et combler le vide laissé par l’être aimé.

Dans le contexte d’une relation de couple, la distance géographique s’avère généralement difficile à gérer. Elle suscite l’angoisse ou la mélancolie. L’absence de l’autre peut engendrer de l’obsession, focalisant toutes les pensées sur lui ou dictant le rythme de vie en fonction de lui.

Elle peut également surgir dans le cadre de L’érotomanie* (1) et de distorsion de la réalité. La personne éprise “tisse des scénarios” autour d’une possible romance avec quelqu’un d’inaccessible, que ce soit parce que cette personne n’est pas intéressée par une relation ou parce qu’elle évolue dans une sphère relationnelle différente. Il en va ainsi pour certains fans, par exemple, qui éprouvent une fascination dévorante envers leur idole.

 

Se libérer de l’obsession amoureuse : stratégies et perspectives

Être obsédé par quelqu’un peut rapidement se transformer en un cauchemar, car le sentiment amoureux altère la perception des choses en raison des hormones qu’il libère en grande quantité dans l’organisme, telles que l’adrénaline* (2), la dopamine*(3), l’ocytocine*(4) et les endorphines*(5).

Pour les personnes souffrant d’obsession émotionnelle, la première des choses est d’apprendre à relativiser, à rationaliser et à prendre du recul face à leurs émotions débordantes caractérisées par cette fixation amoureuse.

Faire du sport, pratiquer la méditation, et voir du monde, renforcer vos liens avec votre famille, vos amis, rencontrer de nouvelles personnes sont une première étape pour vous aider à temporiser. 

Si vous constatez que votre obsession devient irrépressible, l’impératif clinique suggère fortement une consultation avec un professionnel. Ce comportement n’est pas un phénomène isolé ; il émane de modèles cognitifs et émotionnels complexes ancrés dans votre histoire personnelle et psychologique.

Une introspection rigoureuse révélera probablement que ce n’est pas la première manifestation de ce genre d’obsession dans votre vie. Bien que les circonstances et les individus en cause puissent varier, le noyau de l’obsession demeure remarquablement constant, migrant d’une personne à une autre. 

Une intervention thérapeutique ciblée, centrée sur les processus neurocognitifs et les déclencheurs émotionnels, est souvent le seul moyen viable de désamorcer ce cycle pernicieux. Même si l’objet spécifique de votre obsession venait par extraordinaire à vous, cette résolution superficielle serait insuffisante.

En effet, c’est l’état pathologique de l’obsession elle-même qui constitue une source paradoxale de gratification émotionnelle, ce qui souligne la nécessité impérieuse d’un traitement spécialisé.

 

De l-obsession amoureuse au harcelement.  www.emot-ions.com

 

De l’obsession amoureuse au harcèlement

La démarcation est souvent subtile, voire poreuse, témoignant de la complexité des émotions et comportements humains impliqués. Dans de tels cas, les approches thérapeutiques considérées basées sur des preuves peuvent s’avérer une option gagnante et efficace. Parmi les options disponibles, la thérapie EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing ) (*6) ou retraitement neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires, les sons ou les tapotements   ainsi que les thérapies cognitivo-comportementales (TCC*7), ont démontré leur efficacité dans la gestion des aspects obsessionnels et du traitement des racines sous-jacentes du problème.

L’EMDR , en particulier, s’est révélé efficace pour dénouer les traumatismes ou les expériences négatives qui alimentent les schémas obsessionnels. Cette thérapie vise et aide à reprogrammer les réponses émotionnelles, grâce à un traitement adaptatif de l’information et permet d’aborder les déclencheurs potentiels avec de nouvelles perspectives et une diminution importante de l’anxiété.

Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC), quant à elles, proposent une approche axée sur la reconnaissance et la modification des schémas de pensée et comportements problématiques. Elles sont particulièrement efficaces pour démanteler les cycles de répétition et fournir des outils nécessaires pour mieux réguler les émotions et les comportements.

Marie-Agnès Thulliez

Glossaire

Erotomanie  (1) : trouble psychiatrique caractérisé par une conviction délirante d’être aimé par une autre personne, généralement célèbre ou inatteignable). Cette condition va entraîner une obsession et une souffrance excessive pour la personne aimée, ainsi que des comportements d’espionnage ou de harcèlement. Il s’agit ici d’une condition complexe qui nécessite une attention professionnelle et un soutien adéquat. 

L’adrénaline*(2) est une hormone produite par les glandes surrénales en réponse à des situations stressantes ou excitantes. Elle augmente le rythme cardiaque, dilate les vaisseaux sanguins et prépare le corps à réagir rapidement. On l’appelle souvent “l’hormone du stress” car elle est libérée lorsque nous sommes confrontés à des situations de danger ou d’urgence.

La dopamine*(3) est un neurotransmetteur qui joue un rôle clé dans la régulation de divers processus cérébraux, y compris la motivation, le plaisir et la récompense. Elle est essentielle pour le bon fonctionnement du cerveau et est souvent associée à des sensations de bonheur et de bien-être.

L’ocytocine*(4) est une hormone produite par l’organisme, souvent appelée « l’hormone de l’amour ». Elle est libérée notamment lors des moments d’intimité et de l’accouchement, favorisant ainsi les sentiments de confiance, de lien et de bien-être. Elle joue également un rôle important dans le processus de l’allaitement maternel.

Les endorphines*(5) sont des hormones produites par le cerveau qui procurent une sensation de bien-être et de soulagement de la douleur.

L’EMDR*(6) – Eye Movement Desensitization and Reprocessing – est une approche thérapeutique qui vise à traiter les traumatismes et les troubles émotionnels. Cette technique utilise des mouvements oculaires, des sons ou des tapotements rythmiques pour faciliter la reprogrammation des souvenirs traumatiques, des souvenirs douloureux, de l’anxiété, des phobies, des dépressions ayant une origine traumatique, ainsi que tout ce qui continue de causer une douleur émotionnelle dans le cerveau lorsqu’on y pense. Son objectif est de réduire leur impact émotionnel. Une thérapie avec l’EMDR est en règle générale et est reconnue plus rapide qu’avec les TCC. 

TCC*(7), abréviation de thérapie cognitivo-comportementale, est une approche thérapeutique qui se concentrent sur la relation entre les pensées, les émotions et les comportements d’une personne. Elle est utilisée pour traiter efficacement un large éventail de troubles mentaux tels que l’anxiété, la dépression et les phobies etc. La TCC a pour objectif d’aider à développer des stratégies cognitives et comportementales saines pour faire face aux défis de la vie quotidienne.

Bibliographie

Sortir de la dépendance amoureuse: Pour aimer librement et être heureux en amour Broché – Grand livre, 21 avril 2022 de Hélène Roubeix

L’addiction amoureuse existe-t-elle?M Reynaud – Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, 2010 – Elsevier

[LIVRE] L’amour morbide: Étude de psychologie pathologique- L’Amour Morbide: Étude de Psychologie Pathologique (Classic Reprint) Relié – 22 avril 2018 – de Émile Laurent (Auteur)

[PDF] La hantise du même souvenir chez Duras: la réécriture d’une histoire d’amour A Ledwina – Cahiers ERTA, 2019 – bibliotekanauki.Hypnose et féminité, 2017 de Djayabala Varma– Hypnose et féminité, 2017 – torrossa.com … possessivité, l’obsession amoureuse, la peur de perdre … son obsession amoureuse… concernant son ex-ami qui «l’a … tout faire pour combler les désirs de son amoureux afin …

État amoureux normal et pathologique  M Litinetskaia, JD Guelfi – Annales Médico-psychologiques, revue …, 2021 – Elsevier …

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Vous souhaitez discuter d’un défi auquel vous êtes confronté ? Laissez-moi vos coordonnées et je vous répondrai

Get notified of the best deals